Actualités : a moss’ ! le nouvel album de La Mòssa
pro |

L’Étrangleuse

Hybrid-Noise-World

Équipe

Mélanie Virot
harpe, chant
Maël Salètes
guitare, jeli n’goni, chant
Léo Dumont
percussions
Sébastien Guichard
(La Fraise) 
son
Jean-Christophe Cochard
lumières

Contact

Thibault Gléréan
tour@la-curieuse.com
06 60 68 26 08

Soutiens

• Adami. La culture avec la copie privée
• Région
Auvergne Rhône-Alpes
• SCPP

Suivez-les !

Entre danses d'envoûtement et ballades de fin du monde, la musique de l'Étrangleuse fait la part belle aux tourneries du jeli n'goni (luth malien), tandis que la harpe emprunte saturations et ruptures à la guitare électrique.

Dix ans que Mélanie Virot et Maël Salètes unissent la harpe à pédale et la guitare électrique pour créer la musique de L’étrangleuse, puisant leur inspiration dans les airs traditionnels d’un pays qui n’existe pas.

Traquant inlassablement la magie du presque rien avec deux instruments que tout éloigne à priori, ils multiplient les tournées dans des endroits inattendus. De cette confrontation a émergé une sorte de post-rock de chambre, hymne punk contemplatif à des musiques africaines de cercle polaire, une bande son modale et hors modes d’un long rêve éveillé.

Sept ans après son premier album, trois ans après « Memories To Come » (réalisé par John Parish), le duo a conçu ce troisième disque, « Dans Le Lieu Du Non-Où », intégralement chanté en français et enregistré maison. De danses d’envoûtement en ballades de fin du monde, ce nouveau répertoire fait la part belle aux tourneries du jeli n’goni (luth malien), tandis que la harpe emprunte saturation et ruptures à la guitare électrique. Le son brut et sans artifice offre une immersion totale dans ce que le groupe génère de mieux sur scène, où le duo est désormais accompagné d’un percussionniste. La langue accentue ce fort sentiment de familiarité, qu’on peut éprouver parfois en découvrant un paysage pour la première fois.

« L’original, l’essence, se tiendrait entre le texte et ses traductions, dans un pays entre les langues, entre les mondes, quelque part dans le nâkodjââbad, le lieu-du-non-où, ce monde imaginal où la musique prend aussi sa source. Il n’y a pas d’original. Tout est en mouvement. Entre les langages. » Mathias Enard, Boussole

LA PRESSE EN PARLE
Télérama – Chronique de François Gorin du 18 juin 2019
« L’Étrangleuse ou l’invention du harp rock. (…) Une harmonie cahoteuse (et non chaotique) en découle, comme le flux d’un torrent mêlé de cailloux. (…) À l’épreuve du live, le duo achève de balayer toute réserve. À la Dynamo de Pantin, on pouvait les voir l’autre soir porter leur musique à ébullition, dans des passages instrumentaux où le mot fusion prenait tout son sens, tant les sonorités de la harpe d’un côté, de la guitare électrique ou du djéli n’goni de l’autre, se répondaient comme s’ils s’étaient toujours connus, tirant le meilleur parti du soutien d’un batteur. Le petit luth de Maël Salètes ne paie pas de mine, de loin on croirait un très gros stylo, mais riffé comme il faut il peut rendre des accents zeppeliniens (à la guitare, on est plus proche d’un Fripp) ; Mélanie Virot lâche, elle, des grappes de notes claires et coupantes, ou frotte ses cordes avec un accordeur, façon bottleneck – c’est une harp-rockeuse. »

Radio Campus – Chronique du 2 mai 2019
« L’Étrangleuse | Un troisième album venu d’un pays inconnu.
Le « post-rock de chambre » des deux musiciens s’invitent dans un pays imaginaire, dans de longues bal(l)ades à travers des paysages inconnus mais qui nous semblent pourtant familiers. (…) Toute l’énergie que dégage le groupe sur scène se condense dans les 12 titres de l’opus. Les textes puissants finissent de nous convaincre de suivre le groupe dans toute l’étendue de sa musique, qu’on ne se lasse pas d’écouter ! »

Froggy Delight – Chronique de Jérôme Gillet d’avril 2019
« Le mariage entre la harpe, la guitare, le chant et sa prosodie fonctionne à merveille avec une subtile utilisation des palettes sonores, des jeux de timbres, de sonorités, d’effets sur les cordes pincées, qui permettent à l’imaginaire de s’échapper. L’Étrangleuse joue une musique enchanteresse, lancinante et envoûtante presque irréelle aux espaces oniriques. Une musique qui, telle une araignée tisse doucement sa toile mélodique et harmonique. (…) Un disque d’une grande sophistication, comme une respiration, un échappatoire à ce monde qui parfois nous étouffe… »

Les prochaines dates
25 oct.

le Silo – Méréville (91)

06 févr.

Espace Mandela – La Seyne sur Mer (83)

Vidéos

Ville en flamme - clip
Doesn't matter / RFI
Herbes folles / Backstage - France 3
Coïncidences / Backstage - France 3

Albums

Dans le lieu du non-où

2019
Commander

Sept ans après son premier album, trois ans après « Memories To Come » (réalisé par John Parish), le duo a conçu ce troisième disque, « Dans Le Lieu Du Non-Où », intégralement chanté en français et enregistré maison. De danses d’envoûtement en ballades de fin du monde, ce nouveau répertoire fait la part belle aux tourneries du jeli n’goni (luth malien), tandis que la harpe emprunte saturation et ruptures à la guitare électrique. Le son brut et sans artifice offre une immersion totale dans ce que le groupe génère de mieux sur scène, où le duo est désormais accompagné d’un percussionniste. La langue accentue ce fort sentiment de familiarité, qu’on peut éprouver parfois en découvrant un paysage pour la première fois.

Mélanie Virot harpe, voix
Maël Salètes voix, jeli n’goni, guitare, percussions, textes (excepté 3 Claude Lévi-Strauss in « Tristes Tropiques »)

Prix : 15€ + 2€ de frais de port
Commander : commande@la-curieuse.com

LA PRESSE EN PARLE
Télérama – Chronique de François Gorin du 18 juin 2019
« L’Étrangleuse ou l’invention du harp rock. (…) Une harmonie cahoteuse (et non chaotique) en découle, comme le flux d’un torrent mêlé de cailloux. (…) À l’épreuve du live, le duo achève de balayer toute réserve. À la Dynamo de Pantin, on pouvait les voir l’autre soir porter leur musique à ébullition, dans des passages instrumentaux où le mot fusion prenait tout son sens, tant les sonorités de la harpe d’un côté, de la guitare électrique ou du djéli n’goni de l’autre, se répondaient comme s’ils s’étaient toujours connus, tirant le meilleur parti du soutien d’un batteur. Le petit luth de Maël Salètes ne paie pas de mine, de loin on croirait un très gros stylo, mais riffé comme il faut il peut rendre des accents zeppeliniens (à la guitare, on est plus proche d’un Fripp) ; Mélanie Virot lâche, elle, des grappes de notes claires et coupantes, ou frotte ses cordes avec un accordeur, façon bottleneck – c’est une harp-rockeuse. Parallèlement à L’Etrangleuse, elle va se mettre à la harpe préparée. Ça promet. »

Radio Campus – Chronique du 2 mai 2019
« L’Étrangleuse | Un troisième album venu d’un pays inconnu. (…)
Le « post-rock de chambre » des deux musiciens s’invitent dans un pays imaginaire, dans de longues bal(l)ades à travers des paysages inconnus mais qui nous semblent pourtant familiers. (…) Toute l’énergie que dégage le groupe sur scène se condense dans les 12 titres de l’opus. Les textes puissants finissent de nous convaincre de suivre le groupe dans toute l’étendue de sa musique, qu’on ne se lasse pas d’écouter ! »

Froggy Delight – Chronique de Jérôme Gillet d’avril 2019
« Le mariage entre la harpe, la guitare, le chant et sa prosodie fonctionne à merveille avec une subtile utilisation des palettes sonores, des jeux de timbres, de sonorités, d’effets sur les cordes pincées, qui permettent à l’imaginaire de s’échapper. L’Étrangleuse joue une musique enchanteresse, lancinante et envoûtante presque irréelle aux espaces oniriques. Une musique qui, telle une araignée tisse doucement sa toile mélodique et harmonique. (…) Un disque d’une grande sophistication, comme une respiration, un échappatoire à ce monde qui parfois nous étouffe… »

Dans le lieu du non-où

1. Coincidences
2. Ville en Flamme
3. Par sa Genèse
4. Charcenne
5. Vertige et Vérité
6. Herbes Folles
7. Bois l’Eau
8. Silence
9. Messine
10. Dans le Lieu du Non-Où
11. L’Arrivée
12. Loisieux

Écoutez un extrait

Crédits

Production la Curieuse
Distribué par l’Autre Distribution
Enregistrement & mixage La Fraise à La Baume-Cornillane
Mastering Mathieu Monnot
Peinture Pauline Souchaud
Artwork Pierre Chanel & Pauline Souchaud

Promenade / Parasol

2017
Commander

Mélanie Virot harpe
Maël Saletes guitare
Rachael Dadd voix
Gabi Kenderesi voix
John Parish batterie, shaker

Promenade / Parasol

Format 45 tours
Face A : Promenade
Face B : Parasol

Écoute, achat sur Bandcamp

Crédits

Promenade :

Réalisation John Parish
Label Les Disques de Plomb
Enregistrement & mixage John Paris & Ali Chant
Toy Box Studios à Bristol, 2015

Parasol :
Enregistrement et mixage
Fred « Brain » Monestier
La Bobine, Grenoble, 2011

Memories to come

2015
Commander

Pour ce deuxième album, c’est à l’oreille avisée du producteur anglais John Parish (PJ Harvey, Eels, Dominique A, Arno, entre autres) qu’ils ont confié la réalisation.
Déjà invité sur le premier opus du groupe, GW Sok ancien chanteur de The Ex, pose à nouveau sa voix sur ce nouvel album.

Mélanie Virot harpe, voix
Maël Saletes guitare, voix, jeli n’goni
G.W. Sok voix sur « Caged Bird »
John Parish batterie, bongos, basse, piano, tambourin, synth sur 1, 2, 4, 6, 7, 8, 9, 10

Prix : 12€ + 2€ de frais de port
Commander : commande@la-curieuse.com

Memories to come

1. Do I
2. The I try
3. Noise / Silence
4. Doesn’t Matter
5. Coincidence
6. L’un languit
7. Drifting around
8. Ed
9. Who we are
10. Caged bird

Écoutez un extrait

Achat sur Bandcamp

Crédits

Production la Curieuse
Réalisation John Parish
Labels Les Disques de Plomb
Red Wig
Distribué par l’Autre Distribution
Enregistrement Ali Chant
Mixage John Parish & Ali Chant
Toy box Studios à Bristol
Mastering John Parish & Shawn Joseph (Optimum Mastering Bristol)

 

Self titled

2012
Commander

Mélanie Virot harpe, voix
Maël Saletes guitare, voix
Aymeric Krol calebasse sur 2, 3, 4, 10, 12
G.W. Sok voix sur « Dead bodies under christmas trees » et « Writer’s Blog »

Self titled

1. (…)
2. All the things
3. Dear
4. Meeting withe the Kankouran
5. Janvier
6. Kasyak Lubvie
7. Television
8. Writer’s blog
9. Dead bodies under christmas trees
10. Corner of the eyes
11. Collision time
12. If I crawl

Écoute, achat sur Bandcamp

Crédits

Production et label Undergrouille, Les Disques de Plomb
Enregistrement & mixage Brain
Mastering Matthieu Monnot
(Eyemat Mastering Studio Lyon)