Actualités : La Curieuse tire ponctuellement son rideau
pro |

Crimi

Raï Sicilien

équipe

Julien Lesuisse
chant, saxophone alto
Cyril Moulas
guitare
Mathieu Felix
basse
Bruno Duval
batterie
Julien Lamaze
son

contact

Thibault Gléréan
tib@la-curieuse.com
+33(0)6 60 68 26 08

Mention

Artiste Découverte iNOUïS Rhône-Alpes du Printemps de Bourges 2020

Soutien

Château Rouge, Annemasse (74)

Embrouilles et illuminations dans la nuit moite de Palerme avec Rosa Balistreri dans le rôle de Cheikha Rimitti. La voix intense de Julien Lesuisse (Mazalda, La Squadra Zeus) danse et se déchire remplissant les chansons de visions arabo-siciliennes, de passion et de rêves. Elle est portée par Bruno Duval (batterie), Mathieu Felix (basse) et Cyril Moulas (guitare) , aux aguets de tous les tournants dans cette course en moto vers les lungomare de Palerme.

Faire comme les Chebs
Plus je suis descendu profondément dans le Raï algérien, plus j’ai été fasciné par la façon dont il s’est construit, sur quelles racines imputrescibles il a poussé, tout en garantissant pour son existence aérienne, une infinie liberté de forme et de destin. J’ai été ébloui par la liberté avec laquelle les chebs, Khaled en tête, avaient pu attraper toutes leurs envies musicales (funk, chanson égyptienne, nouba, pop anglaise, musicals indiens), sans arrière-pensée, sans limite, sans auto-censure, pour les jeter dans leur musique à eux, et que ça donne le Raï, aussi facilement, aussi précisément. Avant eux, les chansons de Cheikha Rimitti, de Cheikha Djenia avaient déjà ouvert à coup de pied et de griffe une porte entre l’antique poésie hypnotique bédouine et la modernité du point de vue raï.

Chanson Sicilienne
Ma voix s’est formée avec les chansons du Sud de l’Italie, les tarentelles calabraises, les chansons napolitaines, les sérénades. Mais c’est vraiment dans les ballades siciliennes que j’ai ressenti la matière que je désirais travailler. Leur couleur et leur sentiment sont suffisamment forts pour qu’on puisse les démonter et les remonter, transformer leur harmonie et leur groove, pour qu’on puisse, enlever, ou reécrire des paroles. A la fin, vous aurez une chanson originale, mais cette chanson aura encore, tatoués en elle, les modes et les sentiments de la chanson première. La chanson sicilienne oscille sans arrêt entre la façon maghrébine de visiter la mélodie, comme une aventure à travers la modalité, et l’harmonie européenne. Et le monde que j’avais fantasmé, où l’Europe n’aurait pas mis ses racines sous vide, où l’histoire et la profondeur servent à solidifier les aventures contemporaines, s’étend devant moi. Je n’ai qu’à creuser. Avec Rosa Balistreri, la grande chanteuse palermitaine, dans le rôle de Cheikha Rimitti.

Julien Lesuisse

 

Les prochaines dates
25 juin

Jazz à Vienne – Cybèle (38)

06-09 août

Festival du Péristyle – Opéra de Lyon (69)